Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Genres

Newsletter

Julien Green Un Américain de Paris

En parodiant celui d’un film célèbre, le titre d’Études greeniennes n° 4 donne tout
son éclat au statut si particulier que Julien Green s’attribue : il est un Américain de
Paris. Son enracinement dans la capitale française et ses droits inaliénables sur elle
s’affirment dans cette formule avec une conviction hautaine dont il ne se départira
jamais. Il est de Paris.


Plus de détails


15,00 € TTC

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 15 points de fidélité. Votre panier totalisera 15 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,75 €.


Les clients qui ont acheté ce livre ont également acheté...

  Le lecteur trouvera dans les Études Greeniennes toutes les rubriques appelées par
notre intérêt commun pour l’oeuvre de Julien Green : comptes rendus des ouvrages, des
travaux et des manifestations la concernant, échos des réalisations de la Société Internationale
d’Études Greeniennes, annonces de ses projets, redécouverte d’archives. À travers
cette revue, nous souhaitons ouvrir nos volumes beaucoup plus largement aux études
scientifiques sur la vie, la personnalité et l’oeuvre de Julien Green.
En parodiant celui d’un film célèbre, le titre d’Études greeniennes n° 4 donne tout
son éclat au statut si particulier que Julien Green s’attribue : il est un Américain de
Paris. Son enracinement dans la capitale française et ses droits inaliénables sur elle
s’affirment dans cette formule avec une conviction hautaine dont il ne se départira
jamais. Il est de Paris.
Mais, dans sa brièveté cinglante, cette affirmation ouvre sur la vertigineuse réalité
de l’appartenance qui questionne toujours davantage notre monde : le pays où nous
sommes nés est-il toujours notre pays natal ?
À quelle part exacte de notre environnement appartenons-nous véritablement ?
Le monde est toujours à la dimension de notre coeur… C’est la complexe histoire
d’amour entre un Américain hanté par ses origines et « la plus belle ville du monde »
que présente ce n° 4, histoire d’amour où finalement tout se fond, pour Julien Green,
dans la joie de se trouver au coeur d’une civilisation qui a fait du Beau une lumière
pour l’homme, que celle-ci ait brillé au xIxe siècle dans le Sud des États-Unis, ou
au xxe siècle dans la Ville qui, par chance, a fait de lui son enfant adoptif.