Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Genres

Newsletter

Le mot dans tous ses étatss - Cahiers Vassilis alexakis N° 2

Si les problématiques de l’exil ou du bilinguisme enlittérature ont déjà fait l’objet de publications, le casde Vassilis Alexakis a rarement été évoqué dans cesouvrages. Le romancier grec s’inscrit pourtant dans lalignée d’auteurs tels que Samuel Beckett, VladimirNabokov, Joseph Conrad ou encore Agota Kristof,Nancy  Huston,  Milan  Kundera,  Jonathan  Littell,Andreï Makine et Lorand Gaspar...

Plus de détails


22,00 € TTC

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 22 points de fidélité. Votre panier totalisera 22 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,10 €.


Si les problématiques de l’exil ou du bilinguisme enlittérature ont déjà fait l’objet de publications, le casde Vassilis Alexakis a rarement été évoqué dans cesouvrages. Le romancier grec s’inscrit pourtant dans lalignée d’auteurs tels que Samuel Beckett, VladimirNabokov, Joseph Conrad ou encore Agota Kristof,Nancy  Huston,  Milan  Kundera,  Jonathan  Littell,Andreï Makine et Lorand Gaspar, qui ont choisi à unmoment  ou  à  un  autre  de  leur  carrière  littéraired’écrire dans une langue étrangère.Pour Alexakis, le choix du français s’est fait de façondélibérée. Après ses études, il s’établit en France. Sonitinéraire  est  particulièrement  original  dans  sonrapport  à  la  langue  puisque,  après  trois  romanspubliés  en  français,  il  décide  d’écrire,  soit  dans  salangue maternelle, soit dans sa langue d’adoption, etde s’auto-traduire ensuite. Ce bilinguisme en littératureest assez singulier car, s’il n’est pas rare de trouver desécrivains qui ont changé de langue d’écriture, peuont fait carrière simultanément dans deux langues :leur langue maternelle et le français.Ce  deuxième  numéro  des Cahiers  Vassilis  Alexakisprésente les actes du colloque international : Le motdans tous ses états, réflexions autour des langues duromancier et des spécificités de son bilinguisme littéraire.La richesse de la prose alexakienne est le fruit, entreautres,  d’une  grande  érudition  et  d’un  jeu  sur  lesvocables et leurs sonorités : par ses références au grec,mais aussi à d’autres langues ou dialectes, Alexakisrenouvelle  la  prose  française.  La  spécificité  de  sonécriture conduit les auteurs de cet ouvrage à aborderles problèmes de traduction dans d’autres langues, laréception  de  l’oeuvre  dans  différents  pays  et  lescontraintes et libertés de la création lors du passaged’une langue à l’autre. Les divers effets romanesquesque cette écriture induit – poétique du silence et del’image, motivation du mot, onomastique et métaphore– sont aussi abordés.Ce colloque international s’étant tenu en présencede l’auteur, ce numéro bénéficie de ses interventionset de ses échanges avec les participants aux différentestables rondes. Vassilis Alexakis nous parle aussi, avantsa parution, de son dernier roman : La Clarinette.