études greeniennes



Société Internationnale d'Études Greeniennes

Carol Auroy
8, allée de la Croix
      Saint-Pierre
  91190 Gif-sur-Yvette

#3 Julien Green
et les arts







ISBN : 978-2-916608-33-4

15,00 €
#1 Julien Green et l'Amérique
Comité de rédaction :
      Carole Auroy,
      Marie-Françoise Canérot,
      Michèle Raclot,
Comité de lecture :
      Carole Auroy,
      Jean-François Bourgain,
      Marie-Françoise Canérot,
      Michel Dyé,
      Michèle Raclot

 
#2 Julien Green et son siècle

ISBN : 978-2-916608-23-5

15,00 €
#1 Julien Green et l'Amérique

ISBN : 978-2-916608-18-1

13,00 €


    Avec ce premier numéro de la revue Études greeniennes, désormais annuelle, les deux bulletins proposés pendant quinze années aux adhérents de la Société Internationale d’Études Greeniennes reçoivent une forme plus épanouie, plus gourmande, plus nourricière. Mais tels des aïeux respectés, ces bulletins demeurent dans nos archives, à la disposition de tous et seront répertoriés sur le site internet de la SIEG.

    Le lecteur trouvera dans notre nouvelle publication toutes les rubriques appelées par notre intérêt commun pour l’oeuvre de Julien Green : comptes rendus des ouvrages, des travaux et des manifestations la concernant, échos des réalisations de la Société Internationale d’Études Greeniennes, annonces de ses projets, redécouverte d’archives. À travers cette revue, nous souhaitons ouvrir nos volumes beaucoup plus largement aux études scientifiques sur la vie, la personnalité et l’oeuvre de Julien Green. Chaque année, le comité de rédaction fixera l’orientation des travaux de recherche qui témoigneront, par leur diversité, de la chatoyante richesse de l’univers greenien.

    Pour ce premier numéro, l’Amérique, si étroitement liée à la conscience et à l’inconscient de l’écrivain, inaugure avec bonheur ce nouveau cycle d’études. Nos lecteurs y trouveront éclairés les rapports complexes – et même mystérieux pour nous, habitants d’un autre monde – que « l’exilé » Julien Green entretint, tout au long de sa vie, avec la «terre lointaine» de ses ancêtres
.
   
 


© Calliopées 2009